Non classé

Le lien parents enfant en service de réanimation

Devenir parent constitue une étape essentielle dans la vie de chacun. Qu’en est-il lorsque cette étape ne se déroule pas comme prévue ? Dans le cas d’un accouchement prématuré, le nouveau-né nécessite parfois une prise en soins médicale en service de réanimation néonatale.

Dans la rapidité qu’impliquent la naissance et la prise en soin de leur enfant, les parents tentent de s’adapter à un environnement jusqu’alors inconnu. Ils tentent de comprendre le fonctionnement du service. Du personnel en blouse blanche s’occupe de si petits corps reliés à de nombreux appareils, des alarmes donnant des chiffres inconnus ne cessent de sonner, la luminosité est également limitée pour protéger les nouveau-nés des agressions de la lumière artificielle. Cet environnement sombre, calme mais rythmé par les sons des alarmes, provoque des sentiments de stress et d’inquiétude pour les parents.

Le manque de contact physique est souvent vécu comme difficile pour ces derniers. Ils ne peuvent pas assumer leurs fonctions parentales normalement, l’enjeu est alors de découvrir leur bébé au delà des appareillages. Afin d’investir la relation avec leur enfant, les parents ont tout d’abord le besoin de présence. De nos jours, de nombreux aménagements de service sont réalisés afin de favoriser la présence des parents auprès de leur enfant avec des visites autorisées pour le père et la mère 24h/24h. Des évolutions ont également eu lieu au sein des équipes médicales afin d’intégrer au maximum les parents dans les soins. Pour cela, un environnement calme et serein est nécessaire pour qu’ils se sentent en confiance et puissent participer aux soins.

Lorsque les parents se sentent capables de toucher, manipuler leur enfant, les soignants sont présents pour les accompagner, favoriser leur participation et encourager leur démarche, leur donner confiance pour qu’ils se sentent acteurs de leur parentalité. Ainsi, le début du lien parents-enfant se crée à travers des éveils sensoriels. Il est normal pour les parents d’avoir besoin de temps pour s’approprier ce nouvel environnement, si la maman ne se sent pas capable de manipuler son enfant à travers les sondes et perfusions, il est possible pour elle de poser ses mains sur lui afin de le contenir et le rassurer, ceci participe déjà à la création du lien. Le toucher est le premier sens à se développer in utéro dès la septième semaine de grossesse. Ce toucher permettra à l’enfant de se sentir contenu.

Dans les services de réanimation, lorsque l’état de santé de l’enfant le permet, le peau à peau a su montrer son efficacité sur le lien d’attachement. Cette pratique agit sur le bien-être physiologique et émotionnel de l’enfant, en étant directement placé sur le buste de sa mère, l’enfant régulera naturellement sa température corporelle, comme in-utéro, il pourra de nouveau sentir l’odeur de sa mère, le rythme de sa respiration, sa fréquence cardiaque. En étant apaisé et confortable, le nouveau-né diminue son niveau d’activité et sa consommation d’énergie et augmente sa part de sommeil et d’éveil calme. Ce positionnement instaure donc une base sécure contribuant à son bon développement. Cette pratique favorise également la lactation grâce aux mécanismes hormonaux.

Grace à ces différentes pratiques, les parents se sentent davantage acteurs de leur parentalité, accompagnés par les soignants, ils parviennent à prendre confiance et s’investissent auprès de leur enfant.

D’autres moyens sont utilisés dans les services de réanimation afin d’intégrer les parents dans le quotidien de leur enfant. Des informations concernant les habitudes du nouveau-né, ses expressions leur permettent de mieux le connaître et d’investir davantage cette relation. Il est parfois installé un carnet de bord afin que l’équipe puisse écrire les moments importants de la vie de l’enfant ainsi qu’ajouter des photos, cela permet aux parents de suivre l’évolution de leur enfant au sein du service. Des pancartes sont également réalisées avec le nom de l’enfant et des décorations propres à leur histoire, afin de mettre en place un environnement le plus personnalisé possible.

Non classé

Allaitement maternel et prématurité

Recommandations générales :

L’organisation mondiale de la santé recommande :
– une initiation précoce de l’allaitement maternel dès les premières heures de vie
– un allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois
– un allaitement à la demande

De nombreuses études mettent en évidence l’importance des apports nutritionnels du nouveau-né ainsi que l’intérêt du lait maternel surtout en cas de naissance prématurée.
Tout d’abord une naissance prématurée génère beaucoup de stress et d’anxiété pour les parents.
En effet, l’arrivée de ce(s) bébé(s) est un bouleversement car elle chamboule toutes les projections et l’image du bébé rêvé et idéalisé par ses parents.
Dans ce contexte particulier, la mise en place d’un l’allaitement maternel est possible. Elle demande du temps, de la régularité et de la patience. Les équipes soignantes des services de réanimation néonatale et de néonatalogie mettent tout en œuvre pour accompagner et guider les mamans qui souhaitent donner leur lait.

Les bénéfices de l’allaitement maternel :

– Digestif :

Le lait maternel est adapté aux besoins physiologiques, ses apports nutritionnels évoluent en fonction des besoins de l’enfant. La tolérance alimentaire est facilitée car il est plus facile à digérer. Il limite le risque de complications digestives pour le bébé prématuré.

– Développement :

Les études ont montré une influence positive du lait maternel dans le développement. Le lait maternel est d’abord un aliment protecteur. En effet, il est connu pour sa richesse en anticorps qui protègent le bébé et renforcent son immunité. Le lait maternel contient des agents protecteurs qui peuvent éviter certaines maladies graves susceptibles d’affecter les bébés prématurés.
On retrouve un meilleur développement cognitif. Il faut savoir que le lait maternel participe également à la protection contre les allergies et diminue la prévalence de l’obésité à 5-6ans.

– Investissement des parents :

Les parents font partie intégrante des soins et contribuent aux progrès de leur bébé. Le fait de s’investir dans l’alimentation de leur enfant permet aux parents d’être acteurs dans la prise en charge et de créer du lien avec lui ce qui favorise aussi l’attachement.

Comment initier l’allaitement maternel dans ce contexte ?

La décision d’allaiter son enfant n’est pas toujours évidente. C’est un choix personnel qui est toujours respecté. Certaines mères, conscientes de la fragilité de leur enfant, prennent la décision d’essayer même si elles ne le souhaitaient pas initialement devant les bénéfices attendus pour l’enfant. Il permet parfois aux mères de se sentir utiles et actrices dans la santé de leur bébé.

Il est important de commencer à tirer le lait le plus tôt possible après la naissance. Les équipes soignantes mettent à disposition le matériel nécessaire et adapté (tire lait électrique double pompage, kit téterelle). Les professionnel(le)s sont là pour guider et donner les conseils d’utilisation du tire lait. Une consultante en lactation peut aussi être rencontrée.
Il est conseillé de stimuler fréquemment (environ 8 fois par 24h) les seins manuellement et avec un tire lait pour aider la lactation à s’établir.
La présence auprès du bébé ou à défaut une photo optimise la production et sécrétion du lait grâce à l’influence des hormones.
Le peau à peau joue un rôle très important dans l’initiation à l’allaitement maternel. Il stimule la lactation mais il éveille aussi tous les sens du nouveau-né qui peut instinctivement rechercher à téter.

Le plus tôt possible et dès que l’état de santé du bébé le permet (stabilité), les mises au sein sont proposées. Les premières sont souvent qualifiées de tétées plaisirs/découvertes.
La répétition des propositions de mises au sein associée à l’évolution des compétences du bébé (stabilité, prise de poids, autonomie respiratoire…) lui permettront progressivement de s’alimenter au sein grâce à une succion efficace.
La capacité du bébé à prendre la totalité de la ration au sein peut prendre plusieurs semaines, une sonde nasogastrique et/ou un biberon (si accord des parents) peuvent être utilisés pour compléter sa ration.

Il est important que la maman ne se décourage pas même si l’allaitement maternel d’un bébé né prématuré peut sembler contraignant au départ. Il est essentiel d’être soutenue et bien accompagnée dès le début pour qu’il puisse durer dans le temps.

L’influence des hormones dans la production et sécrétion du lait :

La sécrétion et la production du lait sont influencées par deux hormones. La succion ou la stimulation mécanique des terminaisons nerveuses du mamelon et de l’aréole déclenchent des pics de sécrétion de prolactine.
La prolactine permet la synthèse du lait et l’ocytocine permet l’éjection et transfert du lait.
Il faut savoir que le taux d’ocytocine augmente pendant le contact peau à peau.

Le colostrum :

Le « premier lait » appelé colostrum est fabriqué très tôt pendant la grossesse.
Il se reconnaît à son aspect épais, jaune, sécrété en faible quantité (quelques gouttes). Il est particulièrement riche en anticorps. Il développe la flore intestinale et participe à l’évacuation du méconium (premières selles).
Ces précieuses gouttes de colostrum sont recueillies et données en priorité au bébé.
Séances après séances les efforts et la constance des stimulations et tirages sont récompensés, le colostrum laisse place au lait de transition puis au lait mature.

Le lait maternel en service hospitalier :

Pour les bébés nés prématurés ou de petits poids, le lait maternel est donné systématiquement. Si la propre mère de l’enfant ne peut pas fournir de lait, pour quelconque raison, l’enfant reçoit du lait humain de donneuse (Lactarium). Il existe un protocole qui permet de définir le lait que peut recevoir l’enfant en fonction de son terme et de son poids. Celui-ci est présenté aux parents s’ils sont concernés. Les conseils de prélèvement, de transport et de conservation du lait sont aussi donnés par l’équipe soignante.

Accessoires utilisés pour l’aide à l’allaitement :

– DAL : dispositif d’aide à l’allaitement
C’est un système qui permet de compléter une tétée en utilisant un récipient (biberon) contenant du lait relié au sein par une petite tubulure souple. L’extrémité de la sonde est glissée à la commissure des lèvres du bébé jusque dans sa bouche. Il peut être mis en place au sein ou au doigt, le bébé fait lui-même les mouvements de succion qui lui permettent de recevoir le lait.

Seringue :
La seringue est utiliser pour initier l’alimentation. Elle permet de proposer au bébé des petits volumes de lait (parfois quelques gouttes) et stimule aussi l’oralité. Elle sert également à compléter les tétées au sein ou au biberon à la sonde nasogastrique.

– Tasse :
La tasse est proposée au bébé actif qui va utiliser sa langue pour laper le lait. Cette technique se rapproche du réflexe de succion au sein.

Les Bébés Plumes.

Sources :
- Article inspiré par l’article Allaiter aujourd’hui du Dr G.Gremmo-Féfer, pédiatre.
Images :
- Image titre : https://www.istockphoto.com/fr/search/2/image?mediatype=illustration&phrase=allaiter
- Image tire lait : https://www.capvital.fr/set-simple-pour-tire-lait.html 
 - Image DAL : https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/2068-aa-116-relactation-et-lactation-induite
- Image seringue : https://www.vygon.com/fr/catalogue/seringue-vy-p-pour-connexion-enterale-nutrisafe2_1340_001015054
- Image tasse : https://allaitement-toutunart.fr/donner-le-lait

Non classé

Le peau à peau

Le peau à peau est un soin à part entière qui implique les parents de façon très intime. Il est au cœur des soins de développement utilisés dans les services de réanimation néonatale et néonatalogie.

Afin que les parents s’engagent dans cette pratique, les professionnelles de santé leurs expliquent les différents bénéfices (cf : affiche plus bas). Ils sont de réels partenaires de soins. Les heures passées peau contre peau leur permettent de faire connaissance et de repérer les besoins de l’enfant. Ils sont capables d’y répondre rapidement. Chacun des parents trouve sa place pendant l’hospitalisation et aborde l’avenir avec plus de sérénité. La triade mère-père-bébé est renforcée.

Le peau à peau est un vrai allié lors de l’allaitement pour les mères qui le souhaitent. Le nouveau-né se place dans une dimension de familiarité sensorielle puisqu’il reconnaît l’odeur et la voix de ses parents. Le prendre en peau à peau va faire qu’il peut s’agripper au sein et faire des mouvements de succion. Ainsi, ce type de portage constitue un élément important dans la mise en place et la réussite de l’allaitement.

Nous vous laissons découvrir l’affiche ci-dessous, présente dans chaque chambre de notre service afin d’informer les parents sur cette pratique et ces bienfaits.

Non classé

L’équipe 2021

Après plusieurs années où les projets de l’association ont été très riches, l’année 2020 a été particulière et certaines activités ont dû être suspendues.

L’équipe revient en force cette année avec l’arrivée de 7 nouvelles plumes au sein du bureau.

Nous sommes heureuses de vous présenter l’équipe 2021 motivée et pleine d’envie !

A la Présidence : Patricia M. et Julie C.

A la trésorerie : Marlène P., Corinne C. et Sophie M.

Au secrétariat : Cécile B. et Emma B.

A la communication : Louise B. et Chloé D.

En poste mobile : Camille B. et Camille T.

En vous remerciant à vous tous qui nous suivez, nous soutenez et apportez chaque jour l’envie de faire mieux pour nos bébés plumes.

En remerciant tous les soignants qui ont cotisé cette année passée, tous les parents ou proches ayant été membres donateurs, ainsi que tous nos membres actifs.

Non classé

Journée de la prématurité

Le 17 novembre ça vous parle ?
C est la journée mondiale de la prématurité.
Cette journée est avant tout l’occasion de parler des naissances prématurées, et recueillir des fonds pour améliorer la prévention de la prématurité, le suivi des grossesses et la prise en charge des familles.

Chaque année, ce sont pas loin de 65.000 enfants qui naissent prématurément en France, soit plus de 8 % du total des naissances, sachant qu’on qualifie habituellement de prématurée une naissance avant la fin du 8° mois de grossesse.

Nous avons décidé de marquer cette journée au centre hospitalier de Pau et nous tiendrons un stand à cette occasion le 18 novembre dans le hall d accueil de l hopital.

N hésitez pas à venir échanger avec nous, nous serons ravies de partager ensemble.

Non classé

Festival de la petite enfance 2018 & 2019

Festival petite enfance à Pau 8 au 11 novembre 2018.

L’année dernière nous avons de nouveau participé au Festival de la Petite Enfance qui se déroule chaque année à la foire exposition de Pau !

Chamboultou, coloriage et marelle étaient mis à disposition des enfants.

Cette année nous avions été très inventives avec un espace jeu : chamboultou, un atelier coloriage et une marelle !

Le thème étant :

« écran en veille, famille en éveil »

Pour la nouvelle édition 2019 nous ne pourrons malheureusement pas y participer !

30 ans déjà ! Et demain ?

Du 7 au 10 novembre 2019 à la Foire Exposition de Pau. Parking gratuit !

Mais vous pouvez tout de même y aller et rencontrer d’autres associations et partager un super moment en famille ! Petits et grands sont les bienvenus ! Pour les parents plusieurs conférences ont lieu également lors des différentes journées !

Tout le programme plus en détail c’est ici !

Non classé

Fête de la vie

Il y a de ça quelques temps nous avons pris en charge deux petites plumes dans notre service : Lino et Zoé, jumeaux nés prématurément.

Malheureusement ils sont revenus dans notre service quelques temps après.

Suite à cette deuxième hospitalisation très marquante pour leur famille, ces derniers ont créé leur propre association Les Bébés Funambules.

Depuis et chaque année un événement est créé sur un week-end dans la commune de Navarrenx appelée « Fête de la vie » où de nombreux stands sur la biodiversité sont proposés, des expositions artisanales, des ateliers ludiques (jeux en bois, tour de calèche ou de poney…),une petite restauration et des spectacles tout le long de la journée ainsi qu’un concert le soir.

Nous y avions participé l’année dernière et cette année encore La fête de la vie a de nouveau eu lieu le 7 et 8 septembre 2019 ! L’occasion pour l’association de nous remettre un très beau chèque : fruit de la saison précédente !

Nous remercions toute la famille de Lino et Zoé de nous permettre d’aller plus loin grâce à cet événement et la participation et l’implication de tout ce village et cette communauté !

Non classé

Petit papa Noël…

Fin d’année dernière nous avons rencontré Mr Hichem Mogaadi.

Lors des premiers échanges téléphoniques nous ne savions pas encore que ces quelques minutes changeraient tant de choses pour notre service…

En effet, grâce à lui nous avons monté un dossier pour participer à un concours organisé par Terre Plurielle qui met en place des actions en faveur de la santé l’éducation et de l’insertion.

Après de longues semaines d’attente et de suspense nous avons eu l’immense joie d’apprendre que notre dossier avait été reçu !

Et pour encore plus de bonheur le résultat final à été pour nous une super récompense : 11 fauteuils seront financés grâce à eux ! Soit l’ensemble du service de neonatologie !!!

Nous remercions donc Hichem sans qui le projet n’aurait pu aboutir, Anne qui a été notre médiatrice et bien entendu Terre Plurielle pour ce très beaux cadeaux pour nos Bébés Plumes !

Non classé

Loto pour les petites plumes.

Après les grands au tour des petits !

Le 20 janvier dernier était organisé par le Rotary Pau Béarn et Pau Jurançon, un grand loto en faveur de notre association !

Vous avez été très nombreux à répondre à l’appel (près de 450 personnes) et déjà pour ça nous souhaitions vous en remercier !

Crêpes, pizza, deux beaux jambons, de quoi vous désaltérer, de très beaux lots, bref tout été prévu pour passer une belle soirée !

Grâce à vous, aujourd’hui nous sommes très fiers de vous annoncer que les bénéfices reversés à notre association vont permettre de commencer à équiper le service de réanimation néonatale de 3 fauteuils adaptés au peau à peau, à l’allaitement et donc de privilégier la présence des parents auprès de leur tout petit. Une chance inestimable pour toutes les familles qui passent par notre service !

Enfin, nous souhaitions remercier l’équipe de François Sudaka au grand complet de nous avoir reçu en amont du loto et les équipes du club de Pau et de Jurançon pour l’organisation et la bonne humeur le soir même du loto !